Actualité européenne : Roms

0
Editorial de Dagens Nyheter dénonçant « l’hypocrisie » du gouvernement suédois : « Birgita Ohlson critique la France, alors que, dans le même temps, nous expulsons des Roms, présents sur notre sol depuis moins de trois mois, sous le seul prétexte qu’ils se livrent à la mendicité  », écrit le commentateur. « Balayons donc devant notre porte si nous voulons que nos reproches soient crédibles ».

Svenska Dagbladet consacre par ailleurs un article à la « tendance inquiétante qui sévit actuellement en Europe, consistant à prendre pour cible les populations Roms  ». Et le quotidien de citer la France, l’Allemagne, la République tchèque ou la Slovaquie. « La Suède n’est pas en reste, avec 50 expulsions à destination de la Bulgarie ou la Roumanie. Le motif allégué rappelle celui utilisé par le gouvernement français : la mendicité n’est pas une manière acceptable de subvenir à ses besoins et il appartient avant tout aux pays d’origine de ces populations de s’en occuper ». Le quotidien consacre par ailleurs un article factuel illustrant les « difficiles conditions de vie de Roms littéralement parqués dans un endroit près de Saint Denis, dans la banlieue parisienne ».

Par ailleurs, le Premier Ministre a, au cours de son interview télévisée d’hier, réaffirmé qu’à aucun moment le gouvernement suédois n’avait envisagé la mise en place de sanctions économiques, à l’échelle européenne, contre la France  ». « Que Birgita Ohlson, dont l’engagement en faveur des minorités et des exclus est bien connu, ait réagi comme elle l’a fait, je peux le comprendre. Mais mon gouvernement ne s’est jamais exprimé sur ce sujet ». « Je ne sais pas si et comment j’aurai abordé le sujet avec le Président français. Mais lui et moi avons beaucoup travaillé ensemble, notamment durant la période du trio des présidences. Et nous avons souvent parlé de nos différences d’approche sur certains sujets », a ajouté Fredrick Reinfeldt.

Modifié le 03/09/2010

Haut de page