Actualités de politique intérieure suédoise

Coalition rouge-verte

« Les Verts remettent en cause l’Alliance à gauche », titre Svenska Dagbladet, qui a interrogé les 25 députés écologistes : « La plupart estiment que l’avenir de la Coalition rouge-verte est incertain, les discussions post-défaite ayant à peine commencées ». « Seuls quatre élus jugent que la coopération doit se poursuivre telle quelle. Treize d’entre eux estiment en revanche qu’elle devrait être limitée à certains sujets ou provisoirement mise en veilleuse ». « Notre parti a la possibilité de devenir un grand mouvement politique. Ses chances de croître encore sont grandes, alors que La Gauche et les Sociaux-démocrates sont en sont encore à analyser les causes de leur défaite », déclare le député vert Gustav Fridolin (donné favori au poste de futur porte-parole après le départ des actuels titulaire).

« Maria Wetterstrand elle-même a semblé indiquer à plusieurs reprises que le temps de la rupture était venu », estime un éditorialiste dans le même quotidien. « Les Verts souhaitent constituer une alternative crédible à la social-démocratie pour les électeurs du centre ». « Reste à savoir si le divorce se fera à l’amiable ou en cassant la vaisselle ».

++++ Parti Modéré

Interview dans Dagens Nyheter de la nouvelle Secrétaire générale du Parti modéré, Sofia Arkelsen : « Nous avons quelques points faibles : l’environnement et les jeunes par exemple ». « Sur la première question, nous avons fait du bon travail, mais nous n’avons pas su le vendre ». « En ce qui me concerne, je suis particulièrement concernée par les questions animales. Et lorsque on essaye de lier animaux et environnement, la problématique de la viande ne tarde pas à surgir ». « Une taxe sur la viande ? Impossible dans le système européen actuel. Mais si on envisageait l’arrêt des subventions aux producteurs de viande, on pourrait raisonner autrement ».

Modifié le 25/10/2010

Haut de page