Bilan de la présidence française du Conseil de l’Union européenne

Du 1er janvier au 30 juin 2022, la France a présidé le Conseil de l’Union européenne (PFUE).

Cette présidence a été marquée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Afin de construire une réponse européenne, plusieurs sommets, réunions ministérielles formelles et informelles, ont été organisés en France, à Bruxelles et à Luxembourg. Le Président de la République, Emmanuel Macron a notamment rassemblé les chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Union européenne à Versailles les 10 et 11 mars lors d’un sommet qui a permis d’adopter des sanctions à l’encontre de la Russie et de se coordonner, en Européens, sur une réponse commune.

C’est dans ce contexte de crise que la PFUE a œuvré pour atteindre des objectifs ambitieux afin d’assurer les transitions écologique et numérique, protéger et adapter notre modèle social, permettre la relance économique, répondre aux enjeux de défense ou encore réaffirmer les intérêts et l’importance des valeurs européennes Avec plus de 400 événements organisés en France et plus de 2 000 réunions de responsables européens, la présidence française a permis, dans un contexte exceptionnel de guerre en Ukraine, des avancées concrètes avec 130 textes adoptés sur des sujets politiques prioritaires pour une Europe plus souveraine, plus sociale, plus verte et plus proche des citoyens.

La France passe le relais à compter du 1er juillet à la République tchèque, qui prend la présidence du Conseil de l’UE pour les six prochains mois. Avec la République tchèque et le troisième membre du trio, la Suède, la France restera impliquée pour contribuer au succès de cette présidence.

Découvrez les principales avancées de la PFUE :

PDF - 76.9 ko
Synthèse du bilan de la présidence française du Conseil de l’Union européenne
(PDF - 76.9 ko)

Voir le discours du Président de la République lors de la conférence de presse du Conseil européen des 23 et 24 juin 2022

Modifié le 22/07/2022

Haut de page