Contribution suédoise aux organisations internationales

La Suède a décidé de supprimer sa dotation pour le Fonds mondial pour la lutte contre la malaria et la tuberculose (1,5 milliards de couronnes), écrit Dagens Nyheter. Cette décision fait suite aux déclarations des experts-comptables de l’ONU faisant état d’activités de corruption dans 4 pays récepteurs sur 130. La Suède figurait jusqu’alors parmi les 10 premiers donateurs. Mais lors de la dernière conférence des donateurs en octobre à New York, la Suède a diminué considérablement son soutien pour prouver ses exigences élevées en matière de transparence des pays récepteurs. « C’est une première occasion de montrer à quel point cette question est importante pour nous. D’autres pays n’ont pas l’énergie de trancher dans le vif, Norvège inclus, mais je le fais pour eux » précise Gunilla Carlsson, ministre de la coopération. Une décision critiquée tant par les Chrétiens-démocrates que par les Sociaux-démocrates. Pour Médecins sans frontières, cette mesure est « injuste » puisque seulement 4 pays sur 130 ont été identifiés.

Modifié le 26/10/2010

Haut de page