Economie : « Stockholm + Paris = AMOUR » (SvD)

Sous le titre : « Stockholm + Paris = AMOUR », SvD commente les excellentes relations entre les ministres de l’économie suédois et français. Le journal publie une photographie de Christine Lagarde et d’Anders Borg, tous deux souriants, et décrit la ministre française comme « une femme charmante et attentive, une main de fer dans un gant de velours ». Et d’insister sur « son sens de l’humour et de la diplomatie, particulièrement appréciable dans ses relations avec des homologues européens préoccupés par la crise financière ». Pour toutes ces raisons, « Madame Lagarde reçoit les éloges de Stockholm et de la délégation suédoise à Bruxelles ». De son côté, « Anders Borg est très estimé de Paris, où sa connivence avec Madame Lagarde est bien connue », affirme SvD. « Il n’est pas rare de les voir discuter entre eux, un peu à l’écart de leurs collègues ».

«  La coopération franco-suédoise en matière d’économie et de stratégie européenne est une franche réussite  », commente le journal, qui rapporte les propos de Christine Lagarde lors d’une récente visite d’Anders Borg à Paris : « Nous sommes tous deux profondément européens, dotés d’une volonté de fer, et appartenons au même bord politique. De plus, nous sommes attachés à certains principes : efficacité, collégialité, réussite ». La ministre française aurait également déclaré envier « le succès de l’économie suédoise », « qu’Anders et ses collègues ont favorisé ». Le journal évoque à titre anecdotique « l’anglais impeccable » de la ministre, « avec juste une petite touche d’accent français ». Quant à Anders Borg, il aurait déclaré que « Christine Lagarde et la France sont extraordinaires pour établir de nouvelles coopérations et de nouvelles institutions au sein de l’Ecofin ». Et d’ajouter : « Nous apprécions l’énergie impulsée par la France dans ces discussions ». SvD note avec humour qu’« Anders Borg, avec sa queue de cheval et son anneau à l’oreille, et cette française au chic classique et au maintien impeccable - témoin des médailles d’argent qu’elle a reçues au championnat de France de natation synchronisée, constituent un duo quelque peu disparate ». Un duo qui fonctionne pourtant bien : « ils se tutoient, chose peu courante en France où l’on est peu flexible sur l’étiquette ».

En conclusion, le journal estime que « si Lagarde est l’héroïne non officielle des sommets fermés de l’UE, Borg est en ce moment le ministre des finances européen le plus couvert d’éloges ». José Anguel Gurria, secrétaire général de l’OCDE, a par exemple déclaré la semaine dernière qu’il « souhaiterait pouvoir cloner ou exporter monsieur Borg pour aider d’autres pays membres de l’OCDE » dans un contexte de crise économique.

Modifié le 24/01/2011

Haut de page