Entrée de l’extrême droite au Parlement

Les premières 24 heures en tant que parlementaire du dirigeant des Sverigedemokraterna, Jimmie Åkesson, ont été bien intenses, rapporte Expressen. Du matin au soir, il s’est vu interviewé par les différents médias suédois. Il a également été accueilli par le Président du Riksdag qui lui a communiqué des informations pratiques.

Environ 10 000 personnes ont manifesté contre les les Sverigedemokraterna hier à Sergels Torg (Stockholm). C’est grâce au réseau Facebook que les organisateurs ont pu mobiliser tant de personnes. A Malmö ce sont environ 2 000 personnes qui ont manifesté, et 5 000 à Göteborg.
Expressen publie aussi une interview du français Bruno Gollnisch, vice président du Front National : « C’est naturel que l’extrême droite progresse en Suède. Cela montre que les Suédois comprennent qu’on ne peut pas ouvrir les frontières à tous sans aucun contrôle ». Dans Dagens Nyheter, Ian Wachtmeister, l’un des fondateurs du parti populiste Ny Demokrati qui était entré au Parlement suédois il y a 19 ans, confirme qu’il a donné des conseils à Jimmie Åkesson.

Voir tous les articles sur l’extrême droite en Suède

Modifié le 22/09/2010

Haut de page