Forte présence française à la Semaine mondiale de l’eau à Stockholm [sv]

Le grand évènement annuel, la Semaine mondiale de l’eau, a lieu en ce moment même à Stockholm. La France y participe avec des représentants issus de nombreux secteurs : monde politique, recherche et sphère économique.

Le Semaine mondiale de l’eau a débuté hier, dimanche 27 août. Le conférence doit réunir plus de 3 000 participants venus de 130 pays. Depuis 1991, l’événement est organisé à Stockholm et rassemble des experts, des décideurs politiques, des représentants de la sphère économique, des autorités locales et des industries pour échanger et discuter des solutions pour faire face aux défis importants autour de l’eau.
JPEGOrdures jetées près de l’eau en Indonésie. Foto : Alastair Morrison

Cette année, la semaine a pour thème « Eau et déchets : réduire et réutiliser ». La France participe avec une trentaine de représentants, issus d’entreprises, universités ou ONG. Bien entendu, le Partenariat Français pour l’Eau (PFE) est présent. L’évènement constitue une plateforme pour échanger entre acteurs des secteurs privés et publics travaillant à mettre les questions relatives à l’eau à l’agenda politique global.

Pour le PFE, les questions d’assainissement sont cruciales pour atteindre les objectifs de développement durable définis par l’ONU. Il ne s’agit pas seulement de solutions techniques, mais également de la prise en considération des facteurs culturels et socio-économiques. Les questions d’assainissement doivent être prioritaires sur l’agenda global, national et local.

La France souhaite renforcer la gouvernance mondiale de l’eau. Il existe 31 organismes onusiens qui travaillent d’une façon ou d’une autre sur les questions relatives à l’eau. Ces actions sont coordonnées par ONU-Eau (UN-Water) mais nécessiteraient une organisation dédiée.

En plus de tous les séminaires, présentations, rencontres formelles et informelles qui auront lieu au cours de la semaine, plusieurs prix seront décernés. Le « Stockholm Junior Water Prize » est une compétition pour les jeunes de 15 à 20 ans : les vainqueurs au niveau national se retrouvent pour une finale internationale. Les compétiteurs viennent de 33 pays et la France est représentée par quatre jeunes filles qui ont créé un mur de culture qui permet une production efficace avec une moindre consommation d’eau. On leur souhaite bonne chance !

Modifié le 28/08/2017

Haut de page