La Ministre chargée des Transports Elisabeth Borne en déplacement en Suède [sv]

Réunis à Göteborg, les ministres français et suédois Elisabeth BORNE et Tomas ENEROTH s’accordent sur des mesures communes pour mettre en oeuvre le partenariat stratégique franco-suédois pour l’innovation et les solutions vertes dans le secteur des transports.

Alors que la lutte contre le changement climatique et le passage à une économie plus durable et résiliente constituent un enjeu mondial majeur, le président de la République française Emmanuel Macron et le Premier ministre du Royaume de Suède, Stefan Löfven, ont décidé d’unir leurs forces et de signer, le 17/11/2017 à Göteborg, un partenariat stratégique ambitieux pour l’innovation et les solutions vertes.

PNG

Les ministres français et suédois Élisabeth BORNE et Tomas ENEROTH ont, depuis la signature du partenariat, été fortement et continuellement engagés dans la mise en œuvre de la feuille de route dans le secteur des transports et dans le renforcement substantiel de la coopération entre les deux pays. Un atelier conjoint entre les ministres et les principaux acteurs industriels français et suédois a été organisé en marge du salon SOLUTRANS à Lyon (novembre 2017), où la Suède était l’invité d’honneur. Plusieurs réunions ont également eu lieu au niveau technique entre les deux pays au cours des six derniers mois, pour opérationnaliser les actions définies dans le partenariat.

{Martin Lundstedt, P-DG de Volvo Group, Thomas Eneroth et Elisabeth Borne} - JPEG
Martin Lundstedt, VD de Volvo Group, Thomas Eneroth et Elisabeth Borne

Les deux ministres ont convenu, le 19 juin à Göteborg, en marge du troisième dialogue de haut niveau sur les véhicules autonomes et connectés organisé par le ministre Tomas ENEROTH, de prendre des mesures décisives pour intensifier la coopération entre la Suède et la France dans les trois domaines clés suivants, avec des engagements spécifiques sur chaque sujet :

  1. Véhicules autonomes et connectés, avec pour objectif de procéder à des échanges croisés sur les résultats concrets des expériences françaises et suédoises de conduite connectée, coopérative et automatisée, afin de partager les réglementations, les résultats et les expériences et d’identifier les solutions critiques ; de tirer parti conjointement des tests et bancs d’essai, à partir de 2018, en ce qui concerne les pelotons de camionnage, en liaison avec les parties prenantes concernées, y compris les entreprises privées et les pôles les plus impliqués ;
  2. Véhicules verts, dans le but d’inclure la France dans le partenariat germano-suédois pour les systèmes de routes électriques (Electric Road Systems). La première étape consisterait à organiser, d’ici la fin de l’année 2018, une réunion d’information entre les ministères en France, en Allemagne et en Suède ;
  3. Transport ferroviaire et autres modes de transport, avec l’idée, notamment, d’organiser à Stockholm, à l’automne 2018, une réunion d’experts français et suédois sur les lignes à grande vitesse (LGV) afin de placer la LGV dans une perspective stratégique à long terme et de profiter de l’expertise française dans ce domaine.

JPEG

Plus d’informations :

PDF - 316.5 ko
(PDF - 316.5 ko)

Modifié le 12/07/2018

Haut de page