La politique étrangère est presque absente de la campagne électorale

0
Carl Bildt a rejeté la dernière proposition de débat avec le porte-parole des Sociaux démocrates, Urban Ahlin, arguant une absence de consensus en matière de politique étrangère au sein du parti. Une décision « assez ridicule » pour Dagens Industri, mécontentant également l’ancien Ministre des affaires étrangères Jan Eliasson qui déclare dans Expressen que « la Suède aurait cruellement besoin d’un débat » sur les questions internationales.

Le ministre de la défense, Sten Tolgfors, a pour sa part accepté de rencontrer Urban Ahlin hier dans un débat organisé par Folk och Försvar. Ce fut le seul de cette campagne. Le porte-parole des Sociaux démocrates a donné l’impression que la coalition rouge-vert avait fixé des principes généraux de politique étrangère qui pourraient être redéfinis en cas de victoire de la Coalition aux prochaines élections législatives si les Sociaux démocrates demeuraient le parti dominant.

Dagens Industri envisage également l’hypothèse selon laquelle l’Alliance sortirait vainqueur des élections législatives et estime que le Premier ministre devrait choisir comme ministre des Affaires Etrangères une personnalité politique atypique et compétente de l’opposition, en référence à Urban Ahlin, comme l’ont fait Barack Obama et Nicolas Sarkozy

Modifié le 09/09/2010

Haut de page