Pronostics sur l’économie suédoise

Un mois avant les élections, Anders Borg avait présenté des pronostics très optimistes pour l’économie suédoise : + 4,5% pour le PNB en 2010 et + 4% pour 2011. Mais le FMI et plusieurs analystes sont beaucoup plus prudents et estiment la croissance du BNP suédois pour 2011 à moins de 3%. En effet, les tensions entre la Chine et l’Occident à propos du cours du yuan pourraient aboutir à une guerre commerciale désastreuse pour tous. S’y ajoutent les restrictions mises en œuvre par de nombreux pays pour réduire leurs déficits budgétaires. Avec, à la clef, une baisse de la consommation des ménages, donc de la demande, et donc les exportations.

Résultat : il faut s’attendre à une croissance plus lente l’année prochaine même si la Riksbank augmente moins rapidement que prévus ses taux directeurs. Le gouvernement qui avait estimé à 13 milliards la marge de réformes pour 2011 pourrait revoir ses ambitions à la baisse pour 2011 et même pour les 4 années à venir (les réformes prévues dans le manifeste électorale représentent, pour les quatre années à venir, un coût de 33 milliards de couronnes).

Modifié le 08/10/2010

Haut de page