Questions migratoires en Europe

« L’UE met le paquet sur la lutte contre l’immigration illégale », titre Svenska Dagbladet. « Le rôle de Frontex s’est particulièrement développé au cours de ces dernières années », explique le Secrétaire général du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés, Bjarne Vandvik. « Une telle montée en puissance reflète bien le souhait des Etats de durcir les contrôles aux frontières ainsi que la lutte contre l’immigration illégale », poursuit-il. « Pour la seule année 2010, Frontex a coordonné le départ de 27 charters de clandestins avec un total de 1 338 « passagers ». Six de ces vols ont été organisés sous la responsabilité des autorités suédoises, la Suède ayant par ailleurs participé à 10 autres opérations du même type », explique le journaliste. « Parallèlement, la mise en œuvre de la politique commune en matière d’asile et de migration légale prend du retard », estime M. Vandvik. « En agissant ainsi, on donne l’image d’une Europe « forteresse », susceptible de décourager les candidats à l’immigration, notamment les plus qualifiés. A ce compte là, un informaticien indien préférera sûrement s’installer dans un endroit plus accueillant », conclue-t-il.

Modifié le 20/08/2010

Haut de page