Rôle d’arbitre problématique de l’extrême-droite en matière européenne

« Confusion à la Commission des Affaires européennes » titre, dans un éditorial, Dagens Nyheter (DN). Le quotidien s’inquiète en effet du « rôle d’arbitre qu’occupe l’extrême-droite au sein de cette instance », ce qui signifie qu’elle « peut, en principe, décider de la position de la Suède à Bruxelles ». Pour éviter cela, il importe désormais « que la droite et le PSD s’accordent sur les questions européennes, comme c’était le cas entre 1995 et 2006. De surcroît, cela renforcerait la voix de la Suède au sein de l’UE ».

Modifié le 27/10/2010

Haut de page