Séminaire franco-suédois sur les batteries et la mobilité durable [sv]

La conférence franco-suédoise sur les Batteries et l’E-Mobilité, décidée par la ministre des Transports Elisabeth Borne et le gouvernement suédois à Göteborg en juin pour mettre en œuvre le partenariat stratégie FR-SE pour l’innovation et les solutions vertes signé par le Président de la République, s’est déroulée avec succès à Stockholm, le 30 novembre.

Une trentaine d’intervenants de haut-niveau dont la ministre des Transports E.Borne, le ministre suédois des Entreprises et de l’Innovation M. Damberg, le représentant du Commissaire européen M. Sefcovic, M. Szapiro, (voir liste complète dans le programme ci-dessous) ont présenté leurs analyses sur l’essor de l’E-Mobilité en Europe, devant une salle comble (500 participants inscrits issus des sphères publiques, privées et de la société civile).
JPEG - 2.2 Mo
Ouverture du séminaire

Trois panels se sont succédés durant ce séminaire.

Le premier avait pour objectif de mettre en avant le rôle stratégique d’une production européenne compétitive et durable de batteries. Il est en effet primordial pour les entreprises européennes, notamment le secteur de l’automobile, de pouvoir sécuriser sur le long terme leurs approvisionnements. Il a ainsi émergé durant le débat que les européens avaient tout intérêt à s’entendre et ainsi créer un champion européen des batteries capable de rivaliser avec ses concurrents, notamment chinois, sur le marché international.

JPEG - 2.4 Mo
Premier panel

Le deuxième panel était tourné vers un aspect plus technique de cette nouvelle révolution industrielle qu’incarne les batteries, s’interrogeant sur les perspectives d’évolution technologique sur ce marché, notamment du point de vue des transports. Les différents défis attendant les moteurs et batteries électriques ont ainsi été au cœur du débat :

  • L’amélioration de la performance (autonomie, puissance, densité d’énergie)
  • Les questions de sécurité et de compétitivité des technologies mises au point
  • L’adaptation des infrastructures et du réseaux de rechargement

Le dernier panel s’est intéressé à la prochaine génération de batteries, les applications possibles et les risques technologiques liés aux dernières innovations. Les enjeux du recyclage et la possibilité d’aboutir à des batteries durables et réellement respectueuses de l’environnement sont venus clore cette journée de débat.

***

Organisée par le service économique régional de cette ambassade et l’Institut français avec l’appui logistique de KTH, Royal Institute of Technologie, la conférence a été soutenue par 10 sponsors (Agence suédoise de l’Énergie, Vattenfall, Saft, Renault, etc.).

PDF - 535.4 ko
Programme et liste des intervenants
(PDF - 535.4 ko)

Modifié le 14/12/2018

Haut de page