Session plénière de l’Assemblée des Français de l’étranger [sv]

L’Assemblée des Français à l’Étranger (AFE) s’est réunie cette semaine (2-6 octobre) à Paris pour l’une de ses deux sessions annuelles.

L’AFE est composée de 90 conseillers consulaires, élus parmi les 443 conseillers à travers le monde ( il y en a deux pour la Suède).

L’organisation a pour mission de représenter les citoyens établis hors de France et de défendre leurs droits. Elle joue un rôle d’instance consultative auprès du gouvernement, de l’Assemblée nationale et du Sénat. Elle comprend 6 commissions, dans les secteurs suivants :

• Finances et budget ;
• Commerce extérieur, développement durable et emploi ;
• Enseignement, culture, audiovisuel extérieur et francophonie ;
• Lois, règlements et affaires consulaires ;
• Sécurité et protection des personnes et des biens ;
• Affaires sociales et anciens combattants.

Lors de l’ouverture de la session le 2 octobre, le Président de la République Emmanuel Macron a insisté dans son discours sur l’importance que revêt la communauté des Français de l’Étranger. Il a évoqué la francophonie comme enjeu prioritaire, ainsi que le développement de l’apprentissage numérique de la langue. Il présentera au cours du premier semestre 2018 une stratégie pour le renforcement du français et du plurilinguisme dans le monde.

Selon Emmanuel Macron, aucun autre pays que la France n’offre autant de services et de soutien à ses citoyens établis hors du territoire. Pourtant, ces services sont parfois d’un accès trop complexe ou bien sont mal connus des usagers. Il est nécessaire de moderniser l’administration consulaire.

Modifié le 04/10/2017

Haut de page