Suède : Campagne avant les Législatives

Sondages

Nouvelle vague de sondages dans la presse du week-end : tous donnent la droite gagnante : 50,1 contre 43,7 dans Svenska Dagbladet, 50,5 contre 44 selon l’enquête publiée par Expressen. « Une avance qui reste fragile », estiment toutefois la plupart des commentateurs. « Seule quasi-certitude : la progression de La Gauche (entre 5,3 et 5,8 % des intentions de vote). Une hausse qui s’explique sans doute par leurs prises de positions fermes sur l’Afghanistan ou sur la fiscalité ». Quant aux Sverige Demokraterna (extrême droite), ils oscillent entre 3,6 et 4,2 % (un parti peut obtenir des députés à partir de 4 %).

« Egalité même parmi les indécis », écrit Dagens Nyheter. « 26 % d’entre eux estiment pouvoir, le cas échéant, voter pour la coalition rouge-verte, et 27 % pour l’Alliance. « Les indécis se répartissent également, pour une moitié d’entre eux, entre les deux blocs, l’autre moitié se réfugiant dans l’abstention ».

• Préoccupations des électeurs

Une enquête publiée par SvD place l’emploi, la santé et l’éducation en tête des priorités des électeurs. « En revanche, l’environnement, pendant un temps une des préoccupations majeures des Suédois, ne figure plus qu’en 9 ème position, tandis que les questions relatives à l’assurance sociale n’est considérée comme très importante que pour 1 % des personnes interrogées. « Or, il s’agit là d’un des points forts du parti social démocrate », commente le journaliste.

• Interview télévisée du leader du Parti de Gauche

La presse estime que le dirigeant du Parti de gauche (ancien communiste), M. Lars Ohly, s’est « bien débrouillé » lors de son interview télévisée d’hier soir. Il a fait preuve de « franc parler », en faisant passer un message « direct et clair ». Aftonbladet remarque cependant que cette interview, quoique positive pour le Parti de Gauche, est une « catastrophe » pour la crédibilité de la coalition rouge-verte dans son ensemble. « La plupart des questions ont souligné leurs divergences d’approche sur de nombreux sujets » : congé parental (M. Ohly souhaite accorder un congé plus long aux pères), introduction de notes à l’école (le parti de Gauche ne souhaite pas introduire de notation avant 13 ans), les écoles privées (M. Ohly compte les fermer)... sont autant de points de désaccords révélés par cette interview.

Modifié le 06/09/2010

Haut de page