Suède / Couple princier : accusations de corruption

Le procureur général a annoncé la semaine dernière que la législation actuelle empêchait toute enquête sur une éventuelle corruption du couple princier par le propriétaire d’EF Education, M. Bertil Hult. « La famille royale hérite de la fonction qu’elle occupe. Elle n’est ni élue ni nommée. Elle ne peut par conséquent faire l’objet d’une enquête pour corruption », a expliqué à la presse le procureur en charge du dossier. Dagens Nyheter déplore que « Le principe d’égalité devant la loi ne s’applique pas lorsqu’il s’agit de la famille royale ». Et d’ajouter que « la future chef de l’Etat suédois aurait dû faire preuve de plus de discernement et d’intégrité en refusant ce cadeau », pour éviter toute polémique.

Modifié le 23/08/2010

Haut de page