Suède : Défense

Svenska Dagbladet évoque Les illusions de paix : La décadence et la chute de la Défense suédoise 1988-2009, un ouvrage extrêmement critique publié par l’analyste Wilhem Agrell. Ce dernier explique que dans les années 1990, il est devenu évident qu’un système de défense basé sur l’invasion était devenu obsolète. Des réformes ont été lancées jusqu’au démantèlement de la défense territoriale suédoise. L’erreur décisive, selon l’auteur, est l’adoption d’un nouveau paradigme accordant une confiance démesurée à une éventuelle défense européenne commune : pas de menace directe contre la Suède, donc plus besoin de défense de proximité.

Dagens Nyheter rapporte pour sa part le véritable ultimatum lancé aux employés de la Défense : s’ils refusent de signer avant le 31 octobre le nouveau contrat d’engagement qui implique un service obligatoire à l’étranger, ils sont menacés de perdre leur emploi. Lars Fresker, président de la Fédération des officiers, se montre très critique à l’égard du nouveau contrat, qui « comporte des imprécisions sur des points importants. » (assurance, salaire, congés maladie …). Svenska Dagbladet constate qu’un quart du personnel de la défense (dont beaucoup d’officiers de réserve) n’ont toujours pas signé ce contrat.

Modifié le 27/09/2010

Haut de page